Bon été (pluvieux) au ciné !

Bon été (pluvieux) au ciné !

Vous avez été nombreux à revenir au cinéma : désir de retrouver le grand  écran, proposition attractive et variée de (trop ?) nombreux films à la sortie longtemps différée, un mois de juin particulièrement pluvieux… Bref, des conditions idéales ! Au cas fort improbable où, dans notre fort belle cité balnéaire, la météo s’entêterait à ne pas être au beau fixe, Le Royal continue d’offrir une alternative à la plage.
Nous ouvrirons ce nouveau programme avec une comédie dont les Britanniques ont le secret : Fisherman’s Friends de Chris Foggin. Danny  (Daniel Mays, un acteur attachant), un producteur de musique, va tenter en Cornouailles de faire signer un contrat aux pécheurs du coin. La rencontre improbable entre ce londonien branché et ces hommes de peu pour qui l’amitié compte plus que la célébrité ou les livres sterling, constitue évidemment un choc des cultures et, en même temps, le ressort principal de la comédie. Parmi ces pécheurs, nous aurons le plaisir de retrouver Dave Johns alias Daniel Blake chez Ken Loach.

Kuessipan de Myriam Verreault permet de partir au nord du Québec dans une réserve de la communauté innue. Toutes les questions sur l’identité des peuples premiers menacée de disparition au centre de cette fiction prennent une résonnance particulière, aujourd’hui, après les récentes révélations sur l’existence des charniers dans les institutions religieuses dont le projet pédagogique revendiqué était : « Kill the Indian; Save the Child! ». Benedetta du sulfureux Paul Verhoeven sera en compétition au Festival de Cannes et au Royal dès le vendredi 9 juillet. Où il est, à nouveau, question d’institution religieuse avec le récit de Benedetta Carlini (Virginie Efira) du couvent de Pescia en Toscane au 17ème siècle.Enfin, nous terminerons la semaine avec une avant-première, le lundi 12 juillet, de Bergman Island de Mia Hansen-Løve porté par un carré d’as d’actrices et d’acteurs : Mia Wasikowska, Vicky Krieps, TimRoth et Anders Danielsen Lie. Le film est également présenté en compétition au Festival de Cannes 2021. Mise en abymes puisqu’il s’agit d’un couple de cinéastes venu écrire leur futur projet sur l’île suédoise de Fårö où vécut l’immense Ingmar Bergman.

La dernière semaine du programme, en sorties nationales trois films complètement différents afin de satisfaire le plus grand nombre. Kaamelott d’Alexandre Astier est la déclinaison cinématographique du feuilleton qui a fait les beaux jours de M6. La Conspiration des Belettes de Juan José Campanella est une comédie espagnole où des « vieux fourneaux » anciens du monde du cinéma affrontent des jeunes loups aux dents longues. Enfin dans la sélection Un Certain regard du Festival de Cannes 2021, Bonne Mère de Hafsia Herzi nous conduit dans la cité phocéenne pour vivre au quotidien et sans misérabilisme avec des « Français issus de l’immigration ».

Jean-Marie Tixier
Président de l’association Version Originale

Restons connectés

Programme de la semaine, événements & soirée ...
Recevez toutes les infos par email