mysql_connect=Resource id #1 - Erreur=
mysql_select_db=1 - Erreur=

Array
Aujourd'hui au Royal
Programme par semaines
Horaires 5 semaines
Soirées
Prochainement
Entrée libre
Entre nous
Nous trouver
S'inscrire à la
mailing-list
 
Moonlight - VO
Américain (2016) 1h51
Drame
Date de sortie : 01/02/2017 .
de Barry Jenkins
avec Alex R. Hibbert, Ashton Sanders, Trevante Rhodes

Mer 22 à 21h35
Jeu 23 à 17h50/22h20
Ven 24 à 22h10
Sam 25 à 14h00
Dim 26 à 15h50/21h45
Lun 27 à 22h15
SYNOPSIS :
Après avoir grandi dans un quartier difficile de Miami, un jeune Noir tente de trouver sa place dans le monde. Moonlight évoque son parcours, de l’enfance à l’âge adulte.
COMMENTAIRE :
Barry Jenkins a travaillé sur le texte du dramaturge Tarell Alvin McCraney, qui s’est imposé comme un auteur majeur de la communauté noire. Le réalisateur et l’auteur ont grandi dans la même cité violente de Liberty City où se déroule l’essentiel du film. Barry Jenkins : “Tarell avait formidablement évoqué le calvaire des jeunes Noirs qui grandissent dans les cités de Miami. J’y ai vu l’occasion de m’inspirer de mes propres souvenirs d’enfance, en les relatant par le prisme du magnifique regard de Tarell. Son histoire correspond assez bien à la mienne. C’était donc une rencontre idéale." Pour Jenkins, il était essentiel de restituer la beauté du milieu où, adolescent, il s’est construit, tout comme celui-ci a façonné la personnalité de Chiron : “Liberty City est l’un des quartiers les plus déshérités de Miami, mais ce qu’on voit dans le film, ce sont ses couleurs chatoyantes. Tous les immeubles sont peints dans des teintes pastel de bleu, rose et orange. Ils n’ont pas été rénovés depuis 40 ans mais les couleurs tiennent toujours. Moonlight aborde des sujets graves, mais je tenais à dépeindre l’éclat inattendu de ce quartier, surtout lorsqu’il est éclairé par la lumière propre à Miami.” Mais Moonlight est surtout un récit universel qui parle d’amour, de liens familiaux et de réconciliation. Il évoque l’aspiration au changement de tous ceux qui un jour se sont sentis différents ou piégés par leurs propres émotions. Le réalisateur : “C’est un film profondément sensoriel où les personnages finissent par s’autoriser à ressentir les sentiments qui les animent. En assumant leurs émotions, ils revendiquent bien légitimement leur identité. C’est fascinant de voir quelqu’un qui aspire à quelque chose qui l’habite au plus profond de lui mais qui n’ose pas le clamer haut et fort.”
NOTE :
Tout public

 
 
Cinéma Le Royal, 8, avenue Foch 64200 Biarritz Tel : 05 59 24 45 62 Fax : 05 59 22 33 67 cinema-biarritz@numericable.fr